Mardi 16 août 2 16 /08 /Août 23:48

exercice-drague-confiance-en-soi-avec-femmes.jpg

 

Certains disent : “Tu ne dois pas montrer ton intérêt à une fille, car en montrant ton intérêt tu détruis l’attirance. Il n’y a plus de mystère, plus de suspense, plus de challenge.”

D’autres ripostent : “Ah non ! Tu dois montrer ton intérêt, car tu es un homme. Et un vrai homme ne cache pas ses désirs et ses intentions. Montrer ton intérêt ne détruit pas l’attirance. Au contraire, ça la renforce !”

Alors, qu’en est-il ? Dans le processus de séduction, faut-il montrer son intérêt ou pas ?

La réponse est sans équivoque… OUI ! Peu importe ton style de drague (direct, indirect ou autre) tôt ou tard tu devras montrer ton intérêt.

Supposons que tu es un adepte de la méthode de drague indirecte et qu’une jolie fille essaie de t’embrasser. Tu ne vas quand même pas la repousser ? Bien sûr que non. Tu l’embrasses. En l’embrassant tu montres ton intérêt. Ce n’est qu’un exemple. Il y a mille et une façons de montrer son intérêt.

S’il faut montrer son intérêt ou non n’est même pas la question. La question est quand et surtout comment faut-il montrer son intérêt.

 

Quand faut-il montrer son intérêt à une fille ?

Le plus rapidement possible. Adepte de la méthode de drague directe, je suis paresseux et je veux que les choses avancent… vite ! Je montre mon intérêt dès l’approche, ou même avant (avec mon regard).

Et pourquoi si vite ?
Pour officialiser l’attirance (comme le dit si bien notre ami Sixty).
Pour neutraliser les éventuels doutes que la fille pourrait avoir sur mes intentions. : “Je ne suis pas là en tant qu’ami !” Si en montrant mon intérêt elle accepte ma présence, alors c’est parti !
Pour le dragueur moins expérimenté ou l’homme timide, montrer son intérêt est aussi un bon exercice pour apprendre à oser s’exprimer.
Finalement, montrer son intérêt le plus rapidement possible est un très bon moyen d’éviter “la spirale infernale de la prudence” : “Pas encore. C’est trop risqué. Je vais attendre le bon moment.” Et il attend. Quelques minutes. Quelques heures. Les heures deviennent des jours. Les jours des semaines. Les semaines des mois.Il s’investit. Il l’appelle. Il lui rend des services. À un moment il n’en peut plus. Ses sentiments sont devenus trop forts. Il montre finalement son intérêt. Résultat ? “Je préfère qu’on reste amis.” Il est plus facile de s’échapper d’Alcatraz que de la case “restons amis”.

Comment faut-il montrer son intérêt ?

Via ton regard. En le lui disant. En essayant de l’embrasser. En lui tenant la main. En lui offrant des pralines et un bouquet. En lui récitant un poème. En sortant ton engin gigantesque de ton pantalon. Peu importe. Il y a mille et une façons externes – c’est-à-dire de façons visibles à travers tes actions – de lui montrer ton intérêt.

Et maintenant, fais très attention ! Je vais te dévoiler le secret que tu ne trouveras nulle part ailleurs. Que “montrer son intérêt” marche ou ne marche pas dépend de ce secret. Le voici…

La façon externe de montrer ton intérêt n’est pas si importante. Ce qui compte c’est ton intention et ta réaction à son refus ! Je répète : ton intention et ta réaction à son refus.

Montrer ton intérêt n’est pas un moyen d’échange, ni un moment clé

Pour la plupart des mecs montrer son intérêt est un moyen d’échange. Pire encore… Un moment clé. Un moment de tout ou rien.

Ils montrent leur intérêt. La fille refuse. Ils sont blessés : “Elle m’a rejeté. Je me suis pris un râteau. Aïe. J’ai foiré.”

En montrant leur intérêt ils ont l’intention de conquérir la fille : “Me voici. Je te trouve attirante. Et en te montrant mon intérêt, j’espère du plus profond de mon cœur que tu ME trouveras attirant aussi.”

Voici une métaphore afin de mieux comprendre. Un mec a soif. Il a un euro en poche. Il voit un distributeur de boissons. Il glisse son euro dans la fente. Il appuie sur le bouton. La machine étant en panne, il n’y a rien qui sort. “Bordel ! Saloperie de machine. Je me suis fait avoir. Et merde alors.” Fâché et déçu, il repart.

C’est plus ou moins de cette façon que la plupart des mecs considèrent le fait de “montrer son intérêt”. L’euro est le moyen d’échange. En retour tu reçois ta boisson. Entrer l’euro dans la fente est le moment clé. Si tu reçois ta boisson, tu es content et soulagé. Sinon, tu es déçu et fâché.

L’intérêt est l’équivalent de l’euro : un moyen d’échange. Montrer son intérêt est l’équivalent de glisser l’euro dans la fente : un moment clé.

Résultat ? Si elle accepte (si tu reçois ta boisson) tu es content et soulagé. Si elle n’accepte pas (si tu ne reçois pas ta boisson), tu es blessé, déçu ou fâché.

De nouveau, c’est une métaphore. En réalité les distributeurs qui ne marchent pas sont assez rares et l’enjeu est très petit. Un euro. Une boisson. On s’en fout.

Par contre… Une fille. Pour beaucoup c’est une question de vie ou de mort.

En montrant ton intérêt le plus rapidement possible tu as beaucoup plus de chances de recevoir un “non” que “oh oui, tu es le prince que j’attendais toute ma vie”.

En montrant ton intérêt tu auras beaucoup plus de chances de te prendre un râteau que de trouver un distributeur en panne.

Avec une telle probabilité, en ayant l’intention de conquérir la fille et en voyant le fait de montrer son intérêt comme un moyen d’échange et un moment clé, tu es mal barré.

La solution ?

Ton intérêt est un bonbon

Montrer ton intérêt n’est pas un moment clé, ni un moyen d’échange. C’est un… BONBON !

Tu proposes un bonbon à un ami et il refuse. Comment te sens-tu ? Blessé ? Bien sûr que non. Tu t’en fous complètement. Tu lui proposes un bonbon. “Non, merci.” Vous continuez à bavarder.

C’est de nouveau une métaphore. Ton intérêt est un bonbon. Ton intention est de partager ! Et non pas de la conquérir.

Tu l’abordes. Tu lui proposes ton bonbon. Elle refuse. Confiant et souriant, tu continues l’interaction en toute légèreté comme si de rien n’était.

C’est ça la bonne réaction ! Tu n’es pas blessé, ni déçu. Rien de tout ça. Elle ne vient que de refuser ton bonbon.

Tu remarques la différence ?

En voyant ton intérêt comme un moyen d’échange et un moment clé, tu risques automatiquement d’être blessé et de communiquer un manque de confiance en toi, de faiblesse et de “neediness” (neediness : être en manque et en demande d’attention et d’affection).

Résultat ? “Oh le pauvre. Je viens de le blesser. Il est sympa, mais non merci.”

Par contre, en voyant ton intérêt comme un bonbon et en ayant l’intention de partager, tu réagiras indifféremment et tu communiqueras de la confiance en toi, de la légèreté et de la virilité.

Résultat ? “Waow ! En fait il est charmant. Pourquoi pas…”

 

Par Coachdrague - Communauté : Coachdrague - Publié dans : Séduction
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Plus Jamais Seul !

Communautés

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés